User Tools

Site Tools


informatique:os:macos

tag_os

MacOS

Liste des logiciels intéressants

  • adium : client de différents protocoles de messageries instantanées (AIM, MSN, ICQ, jabber)
  • connexion bureau à distance : le client RDP de Microsoft pour la pomme
  • fugu : un équivalent de winSCP
  • firefox : un navigateur qu'on ne présente plus
  • filezilla : le client FTP pareil que sous Windows
  • smultron : équivalent de notepad++, un éditeur de texte amélioré (incontournable soit dit en passant)
  • VLC : le lecteur multimédia (audio et vidéo) qu'il faut. Parce que c'est le mieux.
  • perian : support de la pluspart des formats vidéos (codecs) - libre
  • chicken of the VNC : client VNC
  • EZ 7zip : utilitaire de compression/décompression libre
  • iStat menus un outil de monitoring complet qui s'intègre dans la barre de menu

Liens

Raccourcis clavier

  • le caractère | (pipe) n'existe sur le clavier mac AZERTY ; on peut l'afficher avec shift+alt+L.
  • le ~ (tilde) se fait avec la combinaison alt+n
  • le accolades {} : alt+( ou )
  • les crochets [] : shift+alt+( ou )
  • le gestionnaire de tâche d'urgence (le ctrl+alt+suppr) : alt+pomme+esc
  • fenêtre d'extinction : ctrl+eject
  • fermer la session : pomme+maj+q

Liens :

Au démarrage

  • garder alt enfoncé jusqu'à voir apparaitre le menu de boot, qui permet de choisir sur quel OS/media démarrer.
  • garder le clic de la souris enfoncer pour éjecter le CD. Le bouton traditionnel ne fonctionne pas toujours.. !
  • C : permet de démarrer directement sur le lecteur DVD
  • D : lance l’Apple Hardware Test pour faire un diagnostique de votre machine
  • Alt + Cmd + P + R : permet la réinitialisation de la PRAM

Capture d'écran

Lors d'une capture d'écran, MacOS place le résultat dans un fichier .png sur le bureau. Voici les raccourcis clavier pour prendre un screenshot :

  • shift+pomme+3 pour capturer l'écran
  • shift+pomme+4 pour capture le contenu du cadre à définir avec le curseur qui apparait
  • shift+pomme+4 puis espace : transforme le curseur en appareil photo, sur le passage duquel les éléments du bureau passent en surbrillance. Cela permet donc de capturer des éléments (barres, fenêtres) du bureau. En appuyant sur ctrl lors de la capture, cela met le screenshot dans le presse-papier

Bootcamp

Bootcamp permet d'installer Windows en natif sur un Mac intel, à savoir cela vous permet de créer un multiboot windows/macOS sur votre mac chéri. Cependant l'installation n'est pas aussi simple qu'on veut bien le laisser croire. Voici un résumé de mon installation, suivi plus loin des détails :

  • Sauvegarde des données importantes
  • Utilisation de l'assistant Bootcamp (sité dans les utilitaires) pour partitionner le disque interne.
  • insertion du CD d'installation de Windows et redémarrage du mac via l'assistant Bootcamp toujours
  • Au redémarrage, lancement de la ligne de commande de Windows (console)
  • formattage de la partition créée par bootcamp (du nom éponyme)
  • redémarrage et installation de Windows
  • Windows est installer ; installation des pilotes qui sont sur le CD d'install de Léopard

Assistant bootcamp

Il permet de créer une partition en FAT32 (pas le choix) afin d'y accueillir Windows.

Il ne se lancera pas si le disque dur est déjà formaté, à moins que ça ne soit pas lui-même (donc une partition en HFS et une en FAT32)

Les Macs vendus actuellement sont souvent pourvus de 2 Go ; la SWAP sous Windows prend donc au moins 2 Go aussi. Si on compte en plus la taille de Windows, il est utopique de ne lui allouer qu'une partition de 5 Go. Si on installe Windows en double boot c'est souvent pour faire marcher des jeux ou de grosses applications qui ne ont besoin d'utiliser la machine à 100 % (sinon on se srait contenter de Vmware Fusion, Parallel Desktop ou n'importe quel autre émulateur). Donc logiquement tout ce beau monde doit prendre pas mal de place. C'est pour cela que j'ai opté pour une partition de 15 Go, ce qui n'est pas du luxe.

Formatage de la partition

La partition créée par Bootcamp est en FAT32 ; cependant elle doit obligatoirement être reformatée par Windows sous peine davoir une des erreurs suivantes :

err. disk

ou une erreur de lecture du fichier

hal.dll

Si votre CD de Windows vous permet de reformater la partition créée par bootcamp, faites le. Sinon il faut procéder comme suit :

  • au lancement de l'installation de Windows, quand un message vous demande d'appuyer sur F6 pour charger je-ne-sais quel pilote, appuyer sur F10 pour lancer la console. Elle met du temps à charger, ressemble à l'installation habituelle, et n'affiche aucun message de confirmation que F10 a bien été pris en compte.
  • formater la partition avec la commande format c: /FS:NTFS (on peut remplacer NTFS par FAT32, comme indiquer dans l'aide format /help)
  • taper exit quand le formatage est terminé
  • le processus normal d'installation de Windows se relance ; l'installer normalement

Il ne manque plus qu'à installer les drivers de la machine qui sont situés sur l'install disk 1 de Leopard.

Tips/divers

Effacer le cache DNS

Sous Léopard, ouvrir un terminal et saisir :

dscacheutil -flushcache

Plein écran en dual screen sous VLC

Sous VLC, lorsqu'on ouvre une vidéo en plein écran alors que l'on a 2 écrans de branchés, elle s'affiche sur l'un d'eux et l'autre devient noir, donc inutilisable. C'est le comportement par défaut de VLC, mais on peut le changer, en allant dans les Préférences/Vidéo pour décocher l'option “Black screens un Fullscreen mode”.

Éteindre le moniteur principal

J'ai branché un moniteur externe à mon MacBook pro et je souhaitais éteindre le moniteur du portable. La procédure made in Apple est la suivante :

  • brancher le moniteur externe et configurer la réolution
  • dans “disposition des moniteurs” faire glisser la petite barre sur le moniteur externe
  • brancher un clavier et une souris USB
  • fermer le portable pour le mettre en veille
  • le rallumer avec le clavier USB ; cela aura pour effet de passer le moniteur externe en seul et unique écran.

Bug avec synergys

Synergy ne veut pas se lancer en mode deamon (synergys) sous macOSX 10.5, il n'accepte de se lancer qu'avec l'option -f. On peut le lancer dans une console dédiée avec la commande (à adapter) :

/Applications/synergy-1.3.1/synergys -f -c /Applications/synergy-1.3.1/synergy.conf

Il existe un contournement que je n'ai pas testé (source) :

L'astuce consiste à démarrer synergys grâce au super-daemon launchd avec l'option -f. Pour cela, il faut créer un fichier net.sourceforge.synergy2.plist sous /Library/LaunchAgents/, l'endroit où sont stockés tous les fichiers plist des daemons qui démarrent avec la machine ou on-demand :

Label
net.sourceforge.synergy2
OnDemand

ProgramArguments

/usr/share/synergy/synergys
-f
-1
--config
/usr/share/synergy/synergy.conf
--debug
WARNING

RunAtLoad

ServiceDescription
Synergy Server

Ce fichier va lancer la commande /usr/share/synergy/synergys -f -1 –config /usr/share/synergy/synergy.conf –debug WARNING. -f indique bien qu'il est lancé en foreground. L'option -1 signifie que le programme n'est pas relancé en cas d'arrêt, sous OS X, c'est launchd qui va redémarrer le programme, donc mieux vaut mettre cette option. Quant au niveau de debug WARNING, c'est pour éviter d'avoir toutes les notifications lorsque la souris bouge.

On démarre le service grâce à la commande launchctl en chargeant ce service :

launchctl load /Library/LaunchAgents/net.sourceforge.synergy2.plist

Le serveur est lancé et le sera à chaque démarrage de pelargir.

Empêcher la création des fichiers .DS_Store en réseau

Démarrer en mode single user

Pour démarrer en mode single user sous MacOS il faut appuyer sur la combinaison de touches commande + S juste après le son de démarrage.

Animations des fenêtres ralenties

Pour avoir l'animation des fenêtres en slow motion, il faut garder enfoncée la touche shift (par exemple en minimisant la fenêtre). Divertissant.

Modifier le volume par petits incréments

Si vous trouvez que la graduation du volume du son est trop grande, appuyer sur shift + alt (option) puis sur les touches de volumes pour contrôler le volume avec plus de précision.

Télécharger une vidéo Youtube

Lancer Safari, ouvrir la page avec la vidéo, lancer la fenêtre d'activité avec commande + alt + a et double-cliquer sur la ligne qui correspond à la vidéo pour la télécharger.

Synthétiseur vocal

Cette fonction existe de base sur mac OS X ; elle s'emploie en CLI grâce à la commande say :

say I am late

Refroidir son Macbook {pro}

Un des problèmes qui ressortent souvent concernant les Macbook {pro}, c'est la chaleur qu'ils dégagent. Le fait est que ces machines chauffent beaucoup et la mienne n'y échappe pas. Les raisons peuvent être multiples :

  • portable compact et sa coque est fine = plus difficile d'évacuer la chaleur
  • gestion de la rotation des ventilos “laxiste” = pour limiter le bruit de fonctionnement, Apple ne déclenche les ventilos qu'à partir d'une température abusivement haute. En temps normal les 2 ventilos de mon MBP sont à 2000 RPM pour une température CPU de 50°C ; quand je lance une vidéo en flash, elle prend ÉNORMÉMENT de ressources CPU (mais ça n'est pas le propos) et monte sa température à 85°C voire plus ; les ventilos commencent à peine à monter en rotation et sont lents pour atteindre le niveau adéquate (4000 RPM env.). Et à 4000 RPM, le processeur stagne à 76°C ; c'est idéal pour se cuire les œufs.

Bref, si cela ne fait pas rebooter le mac, ça nuit forcément à sa durée de vie : les composants peuvent supporter les hautes températures, mais ils “s'usent” plus vite.

Les solutions possibles pour limiter que le MBP ne chauffe trop sont :

  • utiliser un logiciel alternatif de gestion des ventilos afin de baisser le seuil de déclenchement de ceux-ci, ou les faire tourner plus vite par défaut :
    • smc FAN Control, le plus connu, permet uniquement de redéfinir la vitesse courante de rotation des ventilos
    • iCyclone : son mode automatique permet de redéfinir le seuil de déclenchement des ventilos
  • utiliser un socle refroidissant : avec un ventilateurs le plus souvent, il se place en dessous du portable afin de l'aérer.
  • underclocker le processeur (baisser sa fréquence de fonctionnement) et/ou baisser son voltage afin qu'il dégage moins de chaleur ; pour cela on peut utiliser CoolBook (payant : une dizaine de $ par poste) par exemple.

Droits étendus des fichiers

Je suis tombé face à se problème lors d'une synchronisation entre mon MacBook pro et mon serveur de stockage sous Linux : un fichier se sauvegarde à chaque synchro alors que je n'y touche pas. A y regarder de plus près, ce dernier à des droits inhabituels avec un arobase à la fin des droits courants :

ll fichier
 -rw-r--r--@ 1 dude dude 1,2K sep 16  2009 fichier

En cherchant rapidement sur la toile, je suis tombé sur la base de connaissance des droits sous Unix : il s'agit en fait de droits étendus, héritage de la branche BSD, qui n'est pas pris en compte par défaut sur mon serveur de stockage sous Linux. Ces droits permettent de mettre en place des attributs étendus comme des ACLs par exemple.

Pour lister les attributs étendus de mon fichier :

xattr fichier
 com.apple.ResourceFork

Comme je n'en veux pas, je supprime les droits étendus de ce fichier :

xattr -d com.apple.RessourceFork fichier

NB : il est possible d'activer la prise en compte des droits étendus sous Linux ; la commande pour manipuler ces droits est attr et non xattr.

Problème de mise en veille avec un SSD

Je viens de remplacer mon disque système par un SSD OCZ Vertex 2 (60 Go ~> 100 euros). Cela booste les performances pour au moins 2 raisons :

  • réinstallation complète du système = machine beaucoup plus réactive, c'est connu (pas que pour OSX)
  • les SSD fournissent des performances largement améliorées en lecture par rapport aux disques dur (surtout les vieux disques)

C'est une bonne chose mais cela pose également quelques soucis :

  • Les SSDs ont une faible durée de vie comparé aux disque durs ; ceci parce que les cellules mémoire ont un nombre limité d'enregistrements.
  • Les SSDs perdent de leur réactivité/performance avec le temps. Pour les préserver il faut un OS compatible TRIM, qui est une fonction qui permet d'optimiser la suppression de fichier pour mieux réallouer les cellules vides du SSD. Le problème c'est qu'apparemment OSX (leopard et snow leopard) ne disposent pas de cette fonction (ce qui est très décevant pour une marque qui se revendique novatrice et précurseur). Bref du coup un SSD vieillira en théorie plus vite sur votre mac que sous Windows 7 ou Linux qui, eux, intègrent le TRIM.
  • Le retour de mise en veille plante : en effet le fait de fermer le capot de mon MBP cause un plantage, la machine ne se réveillant pas quand je le réouvre. Après quelques recherches je suis tombé sur un article de MacBidouille traitant de ce problème. J'ai testé le contournement qu'ils proposent, cela a résoulu mon problème. D'après eux, le problème vient du mode de mise en veille, qui par défaut copie l'intégralité de la RAM sur le disque puis met ce dernier en veille. Cela permet de ne pas perdre l'état de votre travail si la batterie se vide. Le contournement consiste à changer le mode pour juste mettre en veille le disque :
sudo pmset -a hibernatemode 0

Tester si cela résout le problème ; si c'est le cas on peut supprimer le fichier qui servait à contenir l'image de la RAM :

sudo rm /var/vm/sleepimage

Un logiciel, SmartSleep, permet de régler graphiquement la mise en veille.

Liens en vrac

  • Comment renommer sa home et son “short username” ?

Dans mon cas j'ai rempli mes noms et prénoms n'importe comment (on m'a forcé à l'installation !), je me retrouve avec un home nommé /User/dudedude. Pas classe. Mais voici comment y remédier : http://www.macworld.com/article/132693/2008/03/changeshortusername.html

A tester

  • iGTD un logiciel de gestion de tâches avec dates cible, priorités, etc…
informatique/os/macos.txt · Last modified: 2013/10/14 22:44 (external edit)